L’insecte pour l’alimentation animale

L’entomologie industrielle est apparue au début des années 2010 et s’est très rapidement positionnée comme une voie de substitution des ingrédients protéiques dans les formulations d’alimentation animale. La farine d’insectes  dispose en effet de caractéristiques nutritionnelles pour substituer en partie les farines de poisson ou tourteaux de soja. Depuis près de 10 ans, des efforts intensifs de recherche et développement ont pu être menés sur ce secteur afin de prouver la viabilité industrielle à grande échelle.  

Une source naturelle de protéines pour les poissons d’élevage

L’insecte représente un futur durable pour le secteur de l’alimentation animale faisant face à des critiques sur la naturalité des pratiques (e.i. la farine de poisson dans l’alimentation de la volaille). De plus, de nombreux animaux sont naturellement consommateurs d’insectes comme certaines espèces de volailles ou de poissons. Cycle Farms vise uniquement des élevages où l’insecte s’inscrit dans le régime alimentaire naturel des animaux. Cela aide notamment à maximiser les indices de conversion, bases essentielles de l’économie d’un élevage.

Une qualité égale aux ingrédients classiques

En premier lieu, l’insecte a montré des résultats intéressants sur les analyses nutritionnelles. Avec un profil comparable à la farine de poisson, cette matière est l’une des plus protéiques dans le monde. Cycle Farms propose une farine d’insecte compris entre 55 et 60 % de protéines. La société a fait le choix stratégique de limiter les coûts de production de cette matière première pour la rendre accessible au plus grand nombre.

Une qualité égale aux ingrédients classiques

La production d’insectes a déjà démontré sa capacité à s’implanter dans de nombreux marché à condition qu’un contexte particulier soit présent : biodéchets à valoriser, marché d’application et biodiversité favorable (présence de l’espèce élevée). Ainsi, cette technologie permet de produire de la protéine dans des zones souvent très dépendantes des matières protéiniques. L’impact positif sur l’économie locale en est alors démultipliée.

Restez informé

Inscription à la newsletter CycleFarms